( 14 février, 2015 )

Le routard

Le routard

Tu veux vivre peinard,

Devenir un vieux routard,

Mettre les voiles pour Panama,

Les Marquises ou Nouméa.

Aux états unis, route Soixante six

TU salueras les indiens démunis,

Tu cherch’ras les derniers bisons

Buffalo Bill et le grand Canyon.

Les marquises, si belles, si loin

Dernier voyage de Brel et Gauguin.

Ils dorment la- bas pour l’éternité

Face à la mer, en toute sérénité.

Y a Cappy, c’est pas loin et c’est beau

Y a pas de bisons, y a pas de blaireaux,

Y a l’clocher, c’est toute une histoire

Y avait Fernand, y avait l’ père Moutoir.

Tu peux même voyager dans ton jardin

Tu peux parler avec les gens du patelin,

Sans bouger tu vas découvrir le monde,

Dans les livres ou sur la mappemonde.

Tu t’ feras des amis, de Cappy à Beyrouth,

Va ou tu peux, ouvre les yeux, trace ta route

Avec tes potes, tes voisins, tes vrais copains.

Ne perds pas ton temps pour un bout de terrain

La vie est ton jardin.

Ainsi va la vie.

Charles en p

Pas de commentaires à “ Le routard ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|