( 3 juillet, 2015 )

Waterloo morne plaine

Waterloo morne plaine,
Tant et tant de peines,
Des milliers de morts,
Un charnier, triste sort.

Humanité en désespoir,
Il n’y a plus d’espoir.
Dix mille corps déchiquetés,
Pour Napoléon, la postérité.

Oubliés, ces soldats si braves,
Vies brisées à la fleur de l’âge.
L’empereur parti sur son caillou,
Les canons se taisent partout.

De s pyramides à la Malmaison,
Une ile devient sa dernière prison.
Empereur aux multiples talents ,
Décimant tant de nos jeunes gens.

Napoléon, génie, roi du monde !
Au prix de combien de tombes !
Pour lui le triomphe sous l’ arc,
Les peuples haïssent les monarques.
Ainsi va la vie
charlesp

Pas de commentaires à “ Waterloo morne plaine ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|