• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 17 février 2016
( 17 février, 2016 )

Absurde et content

absurde et content

Absurde!

lol

J’croise un chien sur roulettes,
Y m’dit que c’est bien chouette.
J’croise un singe sur un beau vélo,
Y m’dit, qu’il va m’en faire cadeau.

J’croise un éléphant sans défense,
Y m’dit, mon truc c’est la science.
J’croise un soldat, c’est Naboléon,
Y m’dit, qu’il est bien loin d’être con.

J’croise un p’tit gars, pas très grand,
Y m’dit, qu’il fut un grand président.
J’croise Léonard de Vinci en avion,
Y m’dit, j’suis le Léonard d’la chanson.

J’croise un train, y repart dans le futur,
Y m’dit, j’vais voir si on va dans l’mur.
J’croise Hollande là-bas aux Pays-Bas,
Y m’dit, j’en ai ras le bol d’être si bas.

J’croise mon réveil, j’vais l’assonner,
Y m’dit, lâche moi arrête de m’saouler.
J’croise mes chaussettes, sont fatiguées,
Y m’ disent, ta fait un cauchemar !

C’est con un cauchemar !
Ainsi va la vie, absurde
Charlesp

( 17 février, 2016 )

Envie de cier

envie de crier

Je m’enfonce dans c’te putain de nuit,

Celle ou sont partis mes vrais amis.

Envie de crier, de gueuler, de chialer ;

Je laisse les cons, y m’font tous gerber.

Mon ami Pierrot pleure de tristesse,

Ses Larmes devenues océan de détresse,

Mon ami ne comprend pas ce fardeau,

Il appelle au secours, n’veut pas d’bedeau.

J’me réveille, j’ n’ai pas rêvé, j’reviens à la vie,

Je reprends la route, je m’enfonce dans la nuit,

Accompagné de mon ami, le cœur plein d’espoir,

Mon ami Pierrot sourit enfin, en blanc et noir.

Ainsi va la vie

Charles pas en p

( 17 février, 2016 )

Je suis fatigué, fatigué

Je suis fatigué, fatigué,

Je n’ai plus envie de penser,

Je n’aime pas ce passage,

Ou il n’y a que carnages.

Je suis fatigué, fatigué,

Je veux voir le soleil briller,

Ecouter le bruit des vagues,

Pieds nus, très loin des santiags.

Pressé de revoir les pécheurs,

A l’horizon, sous la chaleur,

Tirer leurs filets, dur labeur,

Ils rament, sans peine, sans peur.

Je suis fatigué, fatigué

La vie s’écoule, au ralenti,

Juste le bruit des clapotis.

J’admire le bleu de la mer,

Je suis bien entre mer et terre.

Je suis fatigué, fatigué

Je file vers le très vieux port,

Là ou tant de marins sont morts.

Assis sur les rochers saillants,

Je pense au temps d’avant.

Je suis fatigué, fatigué

Je cherche à remonter le temps,

Le temps du bal des débutants,

Assis sur mon rocher saillant.

Ainsi va la vie

Charlesp

( 17 février, 2016 )

Je regarde le ciel

je regarde le ciel

Je regarde le ciel,

Pays de mes amis.

Mes amis pluriels,

A l’abri du paradis.

Je regarde le ciel,

Je suis les étoiles

Qui nous guident,

Qui tissent la toile.

Je regarde le ciel,

Gardien de l’univers,

Créateur de nos vies,

De nos Joies sur terre.

Je regarde le ciel,

Les pieds sur terre.

Ce Lieu de passage,

Patrie de terre et mer.

Je regarde le ciel,

Une étoile brille,

Pourquoi, pour qui !

Elle éclaire ma vie.

Ainsi va la vie

Charlesp

|