• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 20 février 2016
( 20 février, 2016 )

Mon pote Pierrot

Mon pote Pierrot

Mon pote Pierrot m’a appelé, il est toujours sur la lune, il est seul, il en a fait le tour plusieurs fois, c’est devenu le tour de la lune.

Il regarde le tour de France, il aime les paysages, mais trouve les habitants de la planète un peu bizarre, ils se battent partout, ils ne pensent qu’à gagner plus de sous que leurs voisins.

Avec Pierrot, on ne communique que par la pensée, car sur la lune, y a pas le téléphone, et pas face book. Pierrot au clair de la lune, il n’a pas la télé, il regarde la terre, il dit qu’il n’y a rien de plus beau.

Il dit qu’il y a aussi des clairs de terre, je lui ai dit que c’est plutôt des éclairs de terre, que chez nous ce n’est pas la lune, il y a des cyclones, des tempêtes, des missiles, des manifs, y a des hommes blancs qui n’aiment pas les noirs, bref la terre ce n’est pas la lune !

Pierrot dans son habit blanc, verse une larme, il pense que c’est dommage, que la terre sans les hommes elle serait presque plus belle que sa lune. il se trouve si bien sur la lune, que sa seule peur c’est que les hommes débarquent chez lui et qu’alors il devra partir rêver au clair de Mars ou Vénus.

Tu sais Pierrot, avant il y avait la trêve de Noel, un moment de paix, eh bien crois mois Pierrot, même ça on n’en parle plus. Je t’envie mon ami Pierrot, mais tu sais, je suis souvent dans la lune, et je trouve ça bien.

A bientôt mon ami, un soir de pleine lune.

( 20 février, 2016 )

En avion…

Quel est le con qui a inventé le pognon

Sans le pognon, on serait moins cons

Je dis ça, mais dans sa caverne, Cro-Magnon,

En son temps, tuait déjà ses compagnons

Avec ou sans pognon on est tous couillons

Christophe Colomb, a découvert l’Amérique

Il est venu piller l’or pour les rois Ibériques

Pour l’or, les « indiens »sont devenus alcooliques

Colomb, lui est devenu un personnage épique

Avec ou sans pognon on est tous couillons

Les négriers, enlevant les esclaves à Zanzibar

Sans scrupules, il faut faire tourner les dollars

Africains libres, devenus esclaves de ces pillards

Esclaves aux enchères, honte aux charognards

Avec ou sans pognon on est tous couillons

Des enfants meurent de soif, c’est Noel

C’est la vie se ces gosses là-bas au Sahel

D’autres gamins pieds nus, jouent au ballon

Se prennent pour Zlatan et ses millions

Avec ou sans pognon on est tous couillons

2015, la fête est finie, climat angoissant

Le pétrole se répand couleur rouge sang

L’argent, l’or, l’or noir…………………….

Ainsi va la vie

Charlesp.fr

( 20 février, 2016 )

Quel est le con..

Quel est le con qui a inventé le pognon

Sans le pognon, on serait moins cons

Je dis ça, mais dans sa caverne, Cro-Magnon,

En son temps, tuait déjà ses compagnons

Avec ou sans pognon on est tous couillons

Christophe Colomb, a découvert l’Amérique

Il est venu piller l’or pour les rois Ibériques

Pour l’or, les « indiens »sont devenus alcooliques

Colomb, lui est devenu un personnage épique

Avec ou sans pognon on est tous couillons

Les négriers, enlevant les esclaves à Zanzibar

Sans scrupules, il faut faire tourner les dollars

Africains libres, devenus esclaves de ces pillards

Esclaves aux enchères, honte aux charognards

Avec ou sans pognon on est tous couillons

Des enfants meurent de soif, c’est Noel

C’est la vie se ces gosses là-bas au Sahel

D’autres gamins pieds nus, jouent au ballon

Se prennent pour Zlatan et ses millions

Avec ou sans pognon on est tous couillons

2015, la fête est finie, climat angoissant

Le pétrole se répand couleur rouge sang

L’argent, l’or, l’or noir…………………….

Ainsi va la vie

Charlesp.fr

( 20 février, 2016 )

Il vient du Mali

il vient du Mali

Il est jeune, il est Malien,

Être un héros, c’est pas rien.

Il est malien, il est Français,

C’est si beau ce qu’il a fait.

 

Il est black, il est musulman,

Bathily c’est un pur diamant.

Hier il était un sans papiers,

Devenu héros, lui l’étranger.

 

Noir de peau, blanc de cœur,

Il est venu de loin, sans pleurs.

Il a sauvé des blancs de peau,

Le héros, le noir devenu beau.

 

Sans papiers, il était ignoré,

Devenu héros, il est sublimé.

Il sait que viendra vite l’oubli,

Lui, citoyen du monde et du Mali.

 

Ainsi va la vie

Charlesp

( 20 février, 2016 )

Mon ami Pierrot

Allo mon ami Pierrot

Allo mon ami Pierrot !

C’est l’heure de l’apéro,

Là-haut y a pas de bistrot,

Y a surtout pas d’ barjots.

Allo mon ami Pierrot !

Tu sais que tu as du pot,

Tu es seul sur la lune,

Tu n’as pas de rancune.

Allo mon ami Pierrot !

T’aimes pas les toreros,

Ni les terriens assassins,

Tu pleures tant de larmes.

Pierrot tu vois la terre bleue,

Moi je vois la lune brune,

Tu es heureux sans tunes,

La terre n’est que rancune.

Pierrot, je sais que tu pleures,

Certains t’appellent le sauveur.

Mon ami Pierrot c’est Robinson,

Y a vendredi et pas de poissons.

Robinson a trouvé Vendredi,

Pierrot s’accroche à la lune,

Tout ça à cause des tunes,

Pierrot, est seul sans fortune.

La lune est son jardin, sa tribune.

Ainsi va la vie

Charlesp

( 20 février, 2016 )

Absurde encore et encore

absurde et encore et encore

J’viens de Cappy, en Picardie.

Les filles étaient belles et jolies,

J’déconne, c’est pour la rime,

Les garçons c’était pour la frime.

Cinq clochers et quatre cent cloches,

Cinq clochers dont quatre sans cloches.

Rassurez-vous, la seconde est la bonne,

Le clocher sonnait l’curé parti avec la bonne.

A l’abreuvoir des tonnes de maquereaux,

J’y ai même croisé des sardines en bateaux.

La carrière, c’était le bagne comme Cayenne,

Ils avaient des boulets aux pieds pour la peine.

Aux champs, les bébés cueillaient des patates,

Un temps ou elles avaient encore quatre pattes,

C’était forcément plus facile pour le transport,

Mais bien trop de gens que j’aimais sont morts.

J’ délire, j’suis absurde, fou et encore et encore,

A prendre avec des pincettes et au premier degré.

C’est con l’absurde !!

Ainsi soit-il

|