( 22 juin, 2016 )

j’ai le droit de penser

J’ai encore le droit de penser,
J’voudrais en cinquante retourner,
Et ne pas prendre la méme route,
Je s’erais apatride sans aucun doute.

Je vous dis monsieur le président,
Que je ne serais pas parti au régiment.
Le monde est trop compliqué pour moi,
j’en ferai le tour, avec ma canne en bois.

j’éviterai les pays qui sont en guerre,
je n’ai pas envie de croiser le fer,
j’irais saluer le pére Noel en Finlande,
et renconter les braves gens d’Islande.

J’irai dormir chez le dernier des indiens,
Qui vient de loin, du pays des acadiens,
Qui pleure ses ancétres, sa terre,ses bisons,
Qui pleure sa liberté perdue sans raisons.

j’irai serré la main de mes amis tunisiens,
Et tant pis, si ça dérange parmi les miens.
Il y a des bons et des cons partout sur terre,
Je croiserai les moines tibétains, en priéres.

Je manifesterai seul sur les Champs- Elysées,
Un enfant meurt de faim toutes les six secondes,
ça vaut la peine de se lever, de marcher, de hurler.
Ainsi va la vie, ainsi va la connerie, ainsi va le monde.

Charlesp

Pas de commentaires à “ j’ai le droit de penser ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire