Prés de mon arbre

J’ai froid loin de Djerba,
Je file loin de nos frimas,
Prés des oliviers et palmiers,
En vélo, sur la piste ensablée.

Notre arbre est immortel

Assis au pied d’un olivier,
Je revois visages familiers,
Ancêtres, devenus proches,
De Marignan à Gavroche.

Notre arbre est immortel

Ils sont tous dans notre arbre,
Leurs noms gravés dans l’marbre.
Ils sont si loin, et si proches,
Certains ont sonné les cloches.

Notre arbre est immortel

Sur notre arbre immortel,
Paysans, soldats mortels,
Le marquis, ils ont connus,
Aux chasses ou à la charrue.

Notre arbre est immortel

Ils sont partis en guerre,
Pour monsieur, les terres,
Il fallait aussi donner sa vie,
Marcher de Cappy à Pavie.

Notre arbre est immortel

Ainsi va la vie
Charlesp

Laisser un commentaire

VICTOR OJEDA-MARI AUTEUR ET... |
Désintoxicateur |
Souslarobe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Réseaux Sociaux
| EN AVOIR OU PAS
| Actions populaires françaises