( 1 novembre, 2017 )

Le monde à l’envers

Le monde à l’envers.

Le monde marche sur la tète,
Y a plus d’joie, plus de fête,
La guerre, le climat, la misère,
Manque plus que l’nucléaire.

L’président a retrouvé l’ moral,
Il a fourgué des armes en rafale,
Moins d’chomdu, plus de morts,
Ils ont ouvert la boite de pandore.

Esclaves, migrants morts en mer,
Au nom d’la liberté au gout si amer,
Ils meurent par milliers, en rafales,
Fuyant c’te guerre devenue mondiale.

Les présidents nous font la morale,
Espérant une élection triomphale,
Ils nous promettent mars et la lune,
J’croyais qu’on n’avait plus une tune.

J’voudrais partir sur la planète lune,
Avec mon compagnon d’infortune,
L’ami pierrot, versant une larme
Sur cette terre ayant tant de charme.

Mon ami pierrot, au clair de la lune
Préfère rester seul et sans une tune.

Ainsi va la vie
charlesp 

Pas de commentaires à “ Le monde à l’envers ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|