( 5 février, 2018 )

Liberté et misére

Je traverse le lagon, j’me crois seul au monde,
Je suis là assis, le cul sur la mappemonde.
Silence absolu, seul sur le sable j’écoute le silence,
J’ai envie de gueuler, de hurler, de briser ce silence.

Il faut garder raison dans ce monde ou le silence est d’or,
Sur ce lagon, je vis, je respire la liberté, loin des miradors.
Interdit de se lamenter, de se plaindre, en grande liberté,
Regardez , le cul sur votre canapé, ces enfants éplorés;

Ces femmes, enfants victimes de la folie, de la barbarie.
A la télé ça fait cinq minutes, pour eux toute la vie,
Pernaud, larme à l’œil nous raconte la rentrée des classes,
Oubliant, ceux qui meurent avec nos armes, pauvres bidasses.

Je ne suis pas seul au monde, j’ai le devoir de hurler, de gueuler.
Charlesp

Pas de commentaires à “ Liberté et misére ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|