( 26 août, 2018 )

Le routard

Le routard

Tu veux vivre peinard,
Devenir un vieux routard,
Mettre les voiles pour Panama,
Les Marquises ou Nouméa.

Aux états unis, route Soixante six
TU salueras les indiens démunis,
Tu cherch’ras les derniers bisons
Buffalo Bill et le grand Canyon.

Les marquises, si belles, si loin
Dernier voyage de Brel et Gauguin.
Ils dorment la- bas pour l’éternité
Face à la mer, en toute sérénité.

Y a Cappy, c’est pas loin et c’est beau
Y a pas de bisons, y a pas de blaireaux,
Y a l’clocher, c’est toute une histoire
Y avait Fernand, y avait l’ père Moutoir.

Tu peux même voyager dans ton jardin
Tu peux parler avec les gens du patelin,
Sans bouger tu vas découvrir le monde,
Dans les livres ou sur la mappemonde.

Tu t’ feras des amis, de Cappy à Beyrouth,
Va ou tu peux, ouvre les yeux, trace ta route
Avec tes potes, tes voisins, tes vrais copains.
Ne perds pas ton temps pour un bout de terrain
La vie est ton jardin.

Ainsi va la vie.
Charles en p

( 14 août, 2018 )

L’monde est barj


Le monde est barj, casse toi
Y a pu d’place, y a q’des nazes.
L’voisin flingue son cousin
C’est l’grand bazar.

J’croise un pote au bar
Y m’dit, j’pars sauver
L’monde en Syrie,
j’lui dis
Casse toi en Patagonie.

Putain d’planète
Tous d’venus barjs.
J’dis à mon pote
Au bar on va s’éclater,
Laisse tomber;tous des nazes.

J’lui dis oublie les syriens
On va faire l’plein,
T’iras pas au turbin.
Tous des nazes.

Y veulent claquer au djihad
Nous on va picoler
Au bar du pmu,
Loin des barbus
Laisse tomber, tous des nazes.

( 13 août, 2018 )

Tranquillement….

( 11 août, 2018 )

De Paris à Djerba

J’ai vu le tour de France,,,
De vélo, j’ai fait bombance,
J’me suis rendu en Parisis,
Laissant au loin ma Picardie.

J’suis allé flâné chez Ikea,
Très loin de Douz et Matmata,
J’ai d’mandé une tente Berbère.,
On m’ dit pourquoi pas un dromadaire !

Vers le phare de Djerba, je repartira,
La bonne route il m’ ‘indiquera.
Ainsi va la vie
Entre Paris et Djerba
charlespWIN_20170526_12_53_00_Pro

|