( 14 septembre, 2018 )

Moi et les vieux

Je suis sur la plage, je cherche des vieux

je les aperçois, blancs de cheveux

Je suis sur la plage, je suis le plus vieux

Les vieux ça compte le temps qui reste

Je les aperçois cherchant la jeunesse

Je suis sur la plage, enviant les gamins

Je les aperçois, courants , riants

Nous les vieux, on ne court plus

Les vieux , ça ne court plus, ça marche

le vélo m’a choisi, je l’en remercie

Je suis sur la plage, je regarde le monde

La vie m’emmerde, j’emmerde le monde

J’ai eu de la chance, une vie sans pointeuses

Je n’aime plus la plage, et tout ses vieuxL

les rombiéres, qui s’prennet pour Bardot

Bardot jeune ou Bardot agée, allez savoir

Les rombières, ça ne dit pas même bonjour

Elles attendent leur tour, le dernier jour

Le dernier jour de vacances bien entendu

Je suis sur la plage, j’n'envie pas les vieux

Aigris, d’avoir toujours dit oui chef

Je retourne à mes toiles et pinceaux

Je ne suis ni Renoir, ni Pissaro, ni Corot

Je suis moi et c’est bien ainsi

Et pis » les rombiéres » j’ai un trésor:

Une femme, des enfants , des petits-enfants

Pour le reste, j’m'en fous

Mamie veille sur la tribu et moi et moi….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

je deviens vieux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

je suis sur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de commentaires à “ Moi et les vieux ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|