( 7 février, 2019 )

Souvenirs, souvenirs..

Je vois et revois mes amis(es),
Je remonte le temps, pas d’oubli.
Avec les mots, reviennent les maux,
Je n’aime pas ce temps et ses assauts.

Tant d’images défilent de ce temps,
Ce temps ou nous étions si insouciants.
L’an deux mille nous paraissait si lointain ,
Vingt ans et quatre jeunes devant la gare.

L’image imprimée, poignée de mains, regards ,
Le temps n’efface pas les souvenirs lointains,
La maternelle, Fernand, les copines, les copains,
La vie défile en vrac, godasses, semelles cloutées.

La maternelle, et les bâtonnets pour compter,
Les tours de cours, et faut pas déconner Coco,
Avec mon copain, maintenant on dit mon ‘poto’
C’est le temps des Malabars, il en reste Jean Bernard.

Il y a lui et tous les autres, partis ou veinards,
Il y avait Ulysse le charron et ses verts bateaux,
Y avait l’marchand de peaux de lapins : peaux….
Le temps n’efface rien, y a le caté derrière l’église.

Il y a l’histoire de France, mais y a aussi la notre,
Alors les amis partis sans le vouloir : présents !
A jamais, amis dans la vie et dans nos écrits .
Ainsi va la vie
charlesp

Pas de commentaires à “ Souvenirs, souvenirs.. ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|